10 Initiatives en faveur d'une mode plus en harmonie [...] 1/2

Les progrès scientifiques et technologiques au service d’une mode plus respectueuse de son écosystème, biomatériaux et produits multicycles, procédés de transformation naturels et autant de bonnes nouvelles pour la planète (mode), dont voici une sélection :

  • Des vêtements pour enfants de seconde main : Il était plusieurs fois, titre évocateur pour un véritable vestiaire seconde main spécialisé dans l’univers de l’enfant de 0 à 6 ans, étendu par la suite au vestiaire féminin. Et qui de mieux placé pour concevoir le projet que deux Mamans de trois enfants chacune ? Surtout lorsque l’on mesure la vitesse à laquelle grandissent les bambins, et ce que peut ainsi représenter la frénésie de consommation (et potentiels déchets). Un joli pari relevé par Aude et Marie, les fondatrices, qui sélectionnent soigneusement les pièces destinées à rejoindre le site. Pour celles qui ne correspondraient pas à la charte qualitative établie, une seconde vie se voit tout de même proposée par le don à des associations.

  • Des déchets de cuir dans un nouveau textile : Spinnova, entreprise consacrée à la conception de matières naturelles durables, a mis au point une matière tout à fait innovante, en partenariat avec la société suisse, fournisseur notamment de la marque de chaussures ECCO, réalisée à partir de résidus de cuir, pour former un textile conservant les propriétés de résistance de la matière d’origine, tout en gagnant en légèreté. La fusion des deux entités naissant alors sous le nom de Respin, avec un projet d’industrialisation prochaine à plus grande échelle.

  • Des QR codes pour connaître l’origine de nos vêtements : Comme vous le savez, l’opacité régnant jusqu’à récemment (et encore actuellement) sur la production et la provenance des matières déguise parfois, souvent même, des vérités qui ne sont pas forcément bonnes à entendre. Pour gagner en transparence, et ainsi en confiance auprès de consommateurs de plus en plus avisés, mais aussi assurer une chaîne de conception plus saine, la mise en place d’étiquettes à QR code se démocratise progressivement, pour nous permettre de retracer l’ensemble du parcours d’un vêtement.

  • Des « cuirs » végétaux pour limiter, enrayer la traite des animaux, et alléger le bilan carbone : cela ne vous a certainement pas échappé, tant les matières tendent à se diversifier, et être adoptées par les plus petits comme les plus grands (Poétique Paris et ses pièces en cuir de pomme depuis ses débuts, Stella Mc Cartney, pionnière en la matière, avec plus récemment l’emploi de Mylo, réalisé à partir de champignon) : le « cuir » végétal, bien que l’appellation fasse débat auprès des puristes, semble devenir un incontournable de la mode de demain. Mangue, pomme, raisin, noix de coco, cactus, ananas pour ne citer qu’eux, ces matières conservent des propriétés analogues au cuir tout en préservant les animaux et employant des procédés de transformation moins nocifs, notamment pour le tannage.

  • Des émissions de gaz à effet de serre qui donnent du polyester : Airwear, projet piloté par l’entreprise française Fairbrics, est une technologie mise au point une technologie permettant de capter le CO2 présent dans l’air pour le transformer en polyester, sous forme de billes thermofusibles, qui permettent ainsi la création de nouveaux vêtements, tout en visant une émission de zéro émission de dioxyde de carbone supplémentaire ! Une technologie qui poursuit son développement, pour être d’autant plus performante et démocratisable.

Photo : Piñatex, cuir d'ananas

Commentaires (0)

Vous devez vous connecter pour envoyer un nouveau commentaire.

Saventy Percent est propulsé par la plate-forme de places de marché Sharetribe.

Voulez-vous créer votre propre place de marché en ligne, comme Saventy Percent ? Découvrez-en plus.