La nouvelle habitude créative qui peut sauver les arbres

« Moins mais mieux », matières upcyclées, labels GOTS, Oeko-tex and co, les initiatives et réglementations en faveur d’une mode plus respectueuse de l’environnement se font toujours plus nombreuses (et c’est tant mieux). Si le choix de la composition et du sourcing matières sont en effet essentiels dans la démarche d’une mode écoresponsable, pour arriver à une confection pleinement soucieuse du respect de l’écosystème, il s’agit de tenir compte de chaque élément de la chaîne de conception et de production.

Et d’entrevoir des solutions pour minimiser, voire annuler, quand cela est possible, les procédés plus polluants et (nombreux) déchets potentiels qui s’en suivent. Même à petite échelle (la fameuse histoire du colibri, que vous avez certainement déjà vue ou entendue, si vous êtes sensible aux actions écolos).

Ainsi, il est en effet possible de contribuer à enrayer les déchets produits par le développement de modèles à l’étape du patronage, par exemple. Certains sites tels que l’Atelier Charlotte Auzou ou Christelle coud, pour ne citer qu’eux, proposent en effet des patrons numériques, qu’il vous suffit de télécharger, puis d’imprimer. On évite le transport.
Les innovations technologiques récentes ont également permis l’ouverture à une création digitale dès la modélisation. En effet, The Makerist a développé des patrons en réalité augmentée, qu’il suffit de charger sur son smartphone, et projeter sur le tissu, à l’échelle 1, le patron. Il vous suffira alors de tracer les lignes en suivant les contours projetés sur la matière, et de couper, ou de couper directement, si vous utilisez un cutter rotatif.

Economie de carton et de papier kraft (les forêts vous diront merci), gain de place en prime. Il est également possible, lorsque vous réalisez vos propres patrons, de les numériser, et les stocker grâce à des logiciels tels que Lectra, ou même directement concevoir le patron au travers du logiciel.
Enfin, il existe des logiciels de modélisation 3D tels que Clo3D, pour une création entièrement digitale, avec une modélisation directe sur mannequin en mouvement, et le patronage correspondant apparaît en parallèle, permettant ainsi une économie de toile et de papier. Vous arrivez ainsi directement au montage du prototype, pour lequel de petites corrections seront éventuellement à opérer sur le patron, afin de valider le modèle et pouvoir lancer la production.

Des initiatives qui nécessitent toutefois de se détacher un peu du contact de la matière, du plaisir de la recherche de volume sur le corps, des petits essayages en cours de modélisation, de l’odeur du tissu au repassage, et des subtilités de confection visibles réellement à l’essayage. Vous n’êtes en effet pas sans savoir que chaque tissu, bien qu’il existe des familles, et des similitudes, offre un tombé différent, unique.

Un processus créatif peut-être un peu trop aseptisé, froid pour certains d’entre vous, chers créateurs. Comme je vous comprends. Et si les innovations ne risquent pas de manquer dans les temps à venir pour abonder vers une création réduisant à néant les déchets, tout en restant le plus fidèle à la démarche manuelle (notamment grâce aux dispositifs dits haptiques, qui permettent de rendre compte de la sensation du toucher avec des objets virtuels), elles ne sont pour l’heure pas suffisamment abouties, ni démocratisées.

Alors, d’ici là, s’il vous est difficile d’employer les solutions citées précédemment, il n’est pas nécessaire de culpabiliser pour autant. Il est tout de même possible de réduire à minima les déchets, notamment en recyclant les papiers à patron (chutes, anciennes feuilles de brouillons, versos si les rectos ont déjà été utilisés), et pourquoi pas en leur offrant une fin de vie sous forme de papier mâché, alimenter la cheminée, ou encore les confier à des entreprises de recyclage papier.

Quid du scotch ? Il en existe des biodégradables, avec de la colle naturelle au caoutchouc végétal !

Pour shopper des patrons numériques/en réalité augmentée :

https://christellecoud.net/patrons-couture-numeriques/
https://www.burdastyle.fr/patrons-de-couture/format/num%C3%A9rique.html
https://www.ateliercharlotteauzou.com/blogs/journal/le-choix-des-patrons-pdf-a-telecharger
https://sewingsoon.fr/e-patrons-guide-dutilisation/
https://www.makerist.fr/

Commentaires (0)

Vous devez vous connecter pour envoyer un nouveau commentaire.

Saventy Percent est propulsé par la plate-forme de places de marché Sharetribe.

Voulez-vous créer votre propre place de marché en ligne, comme Saventy Percent ? Découvrez-en plus.