Vêtement upcyclé : Comment une mode circulaire peut...

Vêtement upcyclé : Comment une mode circulaire peut sauver notre écosystème (et nous par la même occasion)

La mode dite plus « responsable », terme que je trouve toutefois un peu trop rigide, un rien moralisateur, quand bien même il s’avère juste, au regard des multiples dérives orchestrées par la frénésie de production dans l’industrie textile (je ne vous dresserai pas la liste des catastrophes telles que le Rana Plaza, les réseaux sociaux et médias s’en chargent plutôt bien ces derniers temps) emploie deux principaux systèmes visant à limiter les déchets et la pollution engendrée par ceux-ci.

Il s’agit en effet dans un premier temps de récupérer, réemployer des matières et fournitures déjà existantes, pour leur offrir une seconde vie (le fameux upcycling).
Pour rappel, l’upcycling, ou surcyclage en français, consiste à récupérer des matières jugées inutiles pour les transformer en un produit neuf, dans le même secteur d’activité ou non.
Un abat-jour pourra ainsi très bien servir à la confection d’un chapeau, par exemple. Ou rester abat-jour pour toujours, mais dépoussiéré, peint, collé, brodé, vernis, et tout un tas d’opérations visant à lui offrir une seconde vie.

Cependant, cette seconde vie arrive un jour elle aussi à son terme. Elle peut être alors surcyclée une fois de plus, ou générer un déchet plus difficile à éliminer naturellement. Notamment lorsque l’on produit un nouveau textile à partir de fibres recyclées (recyclage en boucle fermée), car un processus d’ajout de fibres nouvelles (et pas toujours naturelles) est bien souvent nécessaire, car les fibres d’origine sont raccourcies, et donc moins plus fragiles.

Des textiles qui seront donc difficile, voire impossible à recycler par la suite, par leur mélange de fibres. Qui finiront peut-être en isolant thermique par exemple (recyclage en boucle ouverte), et c’est déjà un bon début. Enfin, une bonne fin.

Aussi, si la production frénétique tend à ralentir la cadence, et réaliser des choix plus opportuns pour la préservation de l’écosystème et des ouvrier, le plus gros reste bien entendu à accomplir, pour faire grandir les embryons d’initiatives plus vertueuses (voilà un terme plus optimiste !) à peine germées.

Car il ne s’agit plus de linéarité dans la création et la conception, mais de circularité. Penser à la fin de vie du vêtement, de l’accessoire avant de le modéliser. C’est pourquoi l’on parle de mode circulaire, qui vise à ce que les produits circulent aussi longtemps que leur valeur maximale est conservée, jusqu’à un retour à la biosphère sans impact pour l’environnement, lorsqu’ils arrivent au terme de leur cycle de vie.

Prolonger la durée de vie le plus longtemps possible, par un choix de matière qualitatif, des retouches et reprises possibles, comme le propose @les_reparables.fr, qui offre un service de réparation en ligne, ou encore le Textile Repair Club de @homemakersparis, qui vous propose de vous apprendre à soigner vous-même vos vêtements.
La retoucherie de votre quartier se fera également certainement un plaisir de vous aider !

Privilégier les articles constitués d’une matière également, car plus facile à recycler, les fibres n’ayant pas à être séparées. Allonger la durée de vie d’un article de mode, c’est aussi le réinventer, l’accessoiriser, pour le rendre intemporel. C’est aussi pouvoir lui faire « subir » une petite chirurgie esthétique de temps en temps, à coup de broderie, peinture ou teinture (naturelles et/ou organiques c’est encore mieux !).

C’est ne pas le voir uniquement comme un coup d’un soir, mais s’engager sur du long terme. Le donner, louer ou le vendre s’il vous devient vraiment in(sup)portable.
C’est aussi créer une multitude de souvenirs avec lui, et ainsi développer un caractère émotionnel, qui vous le rendra si familier qu’inséparable.

Tisser ainsi des liens avec le vêtement, mais aussi avec l’industrie, en l’encourageant à produire par les ressources dont dispose tout un chacun.

Pour comprendre plus en détails les rouages du recyclage textile :
https://www.techniques-ingenieur.fr/actualite/articles/recyclage-dans-le-secteur-textile-72037/

Et en savoir plus sur la mode circulaire :
https://motif.org/news/circular-fashion-economy/

Photo : Œuvre de Annette Messager

Commentaires (0)

Vous devez vous connecter pour envoyer un nouveau commentaire.

Saventy Percent est propulsé par la plate-forme de places de marché Sharetribe.

Voulez-vous créer votre propre place de marché en ligne, comme Saventy Percent ? Découvrez-en plus.